En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services.. En savoir plus.X

Des Caftans au fil d’or de Fès à Toulouse

Amel et Nadia Ezzine sont les fondatrices et stylistes de leur maison de couture à Tou- louse, « Caftan Original ». Leurs créations : des caftans à la croisée des chemins marocains et français. Si elles vivent et ont leur boutique en France, elles conservent dans leur cœur la ville de Fès où elles font réaliser leurs créations. Portrait tissé.

Il y a un duo peu banal à Toulouse. Les jumelles Amel et Nadia Ezzine tiennent ensemble une maison de couture, Caftan Original. Nées dans les Vosges, en France, les deux trentenaires sont originaires, par leurs deux parents, de la ville de Fès. Avec une mère couturière, des oncles tailleurs de vêtements traditionnels marocains pour hommes, des tantes brodeuses et dentellières et un père coiffeur, les deux jeunes femmes ont fait comme Obélix - pour la couture plutôt que la potion magique, toutefois - elles sont tombées dedans quand elles étaient petites. 

En 2000, Nadia et Amel ont lancé une société d’organisation de mariage. « Nous avions une approche globale du soin donné à la jeune mariée, or ce que nous trouvions tout prêt dans le commerce ne nous plaisait pas et peu à peu nous avons ainsi commencé à réaliser nos propres créations », explique Amel.

 En 2005, les deux jeunes femmes ouvrent en parallèle deux salons de coiffure et d’esthétique à Toulouse qui servent rapidement de point de vente de leurs robes et accessoires. Le succès venant, elles créent leur propre marque de caftans : Caftan Original.

 Leurs créations portent l’empreinte de leur double culture franco-marocaine. Elles adaptent le caftan traditionnel à la mode européenne. « Nous prenons le parti de souligner et de sublimer le corps des femmes plutôt que de le cacher, tout en gardant les caractéristiques incontournables du caftan, telle que la large ceinture rigide marquant la taille, les détails de broderies au fil d’or ou au fil de soie sur les encolures et les manches entièrement réalisés à la main (fifa), ains que la qualité des étoffes traditionnelles », détaillent les jumelles.

 Installées à Toulouse où elles disposent à présent d’une véritable boutique, les deux Franco-marocaines n’oublient pas leur autre ville de cœur, Fès. Une dizaine de couturières et de maâlems réalisent leurs créations dans la ville de leurs parents. Parce qu’elles parlent arabe, connaissent bien la ville et y ont toute leur famille, elles n’ont guère eu de peine à trouver les bonnes personnes.

 « Nous sommes fières de cet art-artisanat. Même si nous réalisons des caftans modernes, nous conservons une technique de fabrication identique à celle qui est utilisée depuis plusieurs siècles », explique Amel. Fin juillet 2010, les deux créatrices ont présenté leur marque à Ifrane dans le cadre du Premier Forum des Jeunes Marocains du Monde.

 Ouverture sur le monde

 Les clientes des deux sœurs sont françaises, marocaines, algériennes, souvent de futures mariées. « Beaucoup de jeunes femmes en France qui font un mariage mixte s’adressent à nous », raconte Amel. Grâce à leurs boutiques en ligne les deux jeunes femmes espèrent étendre leurs ventes à d’autres pays comme les Emirats Arabes Unis et les Etats Unis.

 « Nous faisons des caftans sur mesure. Les femmes sélectionnent un modèle sur notre site internet, puis elles nous envoient leurs mensurations », explique Amel. Les deux sœurs voient grand : elles souhaitent encore ouvrir une maison de couture à Fès et fran- chiser leur marque.

Accessoires : ceintures et bijoux

La majeure partie des accessoires des caftans sont des ceintures en cuivre argenté ou doré. « La ceinture est très importante, elle est un élément constitutif du caftan lui-même », explique Amel Ezzine. Elles sont dessinées par les deux sœurs et réalisées par des artisans marocains. Avec du fil de soie travaillé sur le même principe que la sfifa et les cordelettes du caftan, des motifs sont aussi montés sur un support pour donner de grosses ceintures. « Nous travaillons aussi sur une collection de bijoux à porter avec les caftans », annonce Amel. Ce seront des bijoux tout en argent associés à des motifs en fil de soie.

Suivre Yabiladies
1 commentaire
liens
Auteur : cacahuette
Date : le 23 october 2012 à 21h37
Bonsoir,

J'aurais aimé avoir un lien pour voir leurs créations.
Merci de m'informer.
Pour pouvoir poster un commentaire, veuillez vous authentifier: